Nous relayons cette information de la cinémathèque de Grenoble dans l'idée de ne pas perdre les liens avec le cinéma et son histoire durant cette période qui nous éloigne des salles obscures.

Ateliers en ligne sur l'histoire du cinéma


 

 Pour vous aider à vous évader, la Cinémathèque de Grenoble vous propose des ateliers en ligne autour de l’histoire du cinéma, avec une approche généraliste et ludique.
Des jouets d’optiques (thaumatrope, zootrope, praxinoscope, etc.) au cinéma burlesque, des premières intuitions cinématographiques aux Frères Lumières… Cet atelier vous invite à découvrir les mystères du cinématographe et de sa conception, et à expérimenter les premiers pas de cette formidable invention.
Les prochains horaires :

Lundi 30 mars

14h30-15h30 / Pour les enfants
Mardi 31 mars
10h30-12h / Pour les adultes
14h30-15h30 / Pour les enfants
Mercredi 1er avril
14h30-15h30 / Pour les enfants
Jeudi 2 avril
14h30-15h30 / Pour les enfants
Vendredi 3 avril
14h30-16h / Pour les adultes

Vendredi 6 mars à 20h15                           Projection-débat

2040

Séance suivie d’une discussion avec le collectif

Citoyennes et Citoyens de Calais pour le Climat 



Film australien sorti le 26 février 2020
Avec Damon Gameau, Davini Malcolm, Eva Lazzaro, Zoe Gameau
Genre : Documentaire
Durée : 1 h 32
Dernière séance : 17 mars 2020

Après le succès de Sugarland, Damon Gameau s’interroge sur l’avenir de nos enfants : à quoi pourrait ressembler leur futur en 2040 si nous adoptions simplement des solutions déjà disponibles pour le traitement de la nourriture, de l’énergie et de l’éducation ? En parcourant le monde et en s’appuyant sur des experts et des découvertes concrètes, Damon nous projette dans le futur pour la sauvegarde de la planète. Ce voyage initiatique et ludique est un hymne aux nouvelles générations pour leur permettre de prendre leur destin en main!

Voir l'événement Facebook
2040 Film de Damon Gameau Voir la fiche du film
 
S’engager dans la transition écologique, changer ses habitudes n’est pas facile. Un accompagnement peut-être utile.

Face à l’inaction climatique, nationale comme locale, face à l’urgence, des citoyen⋅ne⋅s de Calais se bougent. Certain⋅e⋅s d’entre eux/elles (individus, assos, collectifs) proposeront, après le film, plusieurs défis sous forme de coaching à des habitant⋅e⋅s volontaires, dans plusieurs domaines: se déplacer autrement, aller vers le Zéro déchet, une cuisine végétale, moins polluer avec internet…

Le début d’une communauté de gens et de savoirs à faire grandir, une UNIVERSITÉ POPULAIRE DE LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE et SOLIDAIRE

Venez y participer !

Exposition « Portraits de femmes »

du 4 au 11 mars


À l’occasion de la semaine des droits des femmes, nous vous invitons à participer à une exposition participative « Portraits de Femmes ».

Accrochez votre photo, inspirez vous de celles des autres, et plongez vous dans notre sélection d’affiches de films, tout droit sorties de nos archives…

Une exposition qui fera écho à notre programmation tout au long du mois de mars.


Chichinette, Ma vie d’espionne Film de Nicola Hens Voir la fiche du film


Be natural, l’histoire cachée d’Alice Guy-Blaché Film de Pamela B. Green Voir la fiche du film


#Female Pleasure Film de Barbara Miller Voir la fiche du film


Femmes d’Argentine (Que Sea Ley) Film de Juan Diego Solanas Voir la fiche du film

Femmes d’aujourd’hui Voir la fiche du film

Avant-première

dimanche 23 février à 16h20

Dégustation de thé, offerte et préparée par La Cafétoria suivi de la projection du film à 17h00.

 

Dans un jardin qu’on dirait éternel


Une ode à l’apaisement et à ces petites choses qui font le sel de l’existence

Madame Takeda est de celles qui ré-enchante le monde et sait écouter aussi bien les murmures du thé qui frémit que ceux du cœur des hommes. Tandis que le retour des beaux jours portent les habitants sur les plages de Yokohama ou dans les bars karaoké, elle fait le choix de la constance – « chaque journée est une belle journée », alors pourquoi chercher à combler l’existence par une frénésie trop humaine ? Son enseignement de l’art du thé lui a déjà beaucoup dit des soifs intérieures et de la manière de s’emplir, sans débordements, de cette matière chaude et savoureuse qu’on nomme aussi la vie. Et quel enseignement !

Captivant et hypnotique, il gorge d’importance tout ce qui pourrait ne pas en avoir. Ou en avoir trop, au point que l’analyse peut parfois prendre le dessus sur le lâcher-prise. La fluidité des gestes de Madame Takeda, du pliage d’une simple serviette à la finesse de ses pâtisseries, n’a ainsi pas d’équivalent. Sans parler de la fascination qu’exerce forcément la découverte d’un rituel riche et passionnant, dont la vieille dame fait don avec sagesse.

Au beau milieu de ce jardin, hors du temps, l’image de Kirin Kiki, aux yeux rieurs, semble immuable. Dans un jardin qu’on dirait éternel l’honore une dernière fois autant qu’il sublime nos petites existences.

Kirin Kiki, muse aux cheveux d’argent de Hirokazu Kore-eda ( Une affaire de famille, 2018) et icône du cinéma japonais (Les Délices de Tokyo de Naomi Kawase en 2015), incarne ici une Maître de thé qui symbolise à la perfection les leçons de vie qu’elle dispense. Quel plus bel hommage que ce film où le temps, une fois apprivoisé, permet d’accéder à un univers de spiritualité, harmonieux et paisible, à une forme d’éternité ? Kirin Kiki nous a quittés en septembre 2018 mais est rayonnante dans son dernier film.

 Réservations conseillées par téléphone 03 21 17 73 33,
par email : contact@cinema-alhambra.org ou à la caisse du cinéma